Métaux précieux

Ces métaux précieux doivent leur nom à leur résistance exceptionnelle à la corrosion.
Dans des conditions normales, les métaux précieux sont très résistants et s’oxydent peu. Ni l’eau ni l’air ne peuvent entamer les métaux précieux. Les métaux étant difficiles à faire réagir chimiquement, ils disposent d’un état stable, ce qui les rend idéaux pour la conservation et comme supports monétaires. Depuis toujours, les métaux précieux sont utilisés pour la fabrication de bijoux et de monnaies.

Propriétés chimiques

Les métaux précieux les plus connus sont l’or et l’argent . Durant les siècles précédents, les métaux de platine ont également été découverts. Ceux-ci sont répartis entre métaux de platine légers et lourds. Dans la première catégorie, on trouve le ruthénium, le rhodium et le palladium , dans le second groupe l’osmium, l’iridium et le platine . Sur le plan chimique, le mercure appartient également aux métaux précieux. Dans des conditions de température classiques, le mercure est certes liquide, mais ses propriétés chimiques (résistance à la corrosion et à l’acidité) le classent parmi les métaux précieux. Les métaux semi-précieux sont quant à eux le cuivre, le technétium, le rhénium, l’antimoine, le bismuth et le polonium. Certaines éléments artificiels tels que le bohrium, l’hassium, le copernicium ou le darmstadtium figurent parmi les métaux précieux. Ceux-ci sont cependant très éphémères. Leur utilisation pratique est donc limitée, mais il est important de inclure dans une optique d’exhaustivité. Puisque ces métaux se décomposent plus rapidement qu’ils ne peuvent se corroder, la preuve de leur résistance à la corrosion n’a pas encore été faite.

Réaction chimique

Il est important de distinguer clairement les métaux non précieux tels que le fer, l’aluminium ou le plomb. Contrairement aux métaux précieux, ces métaux peuvent être attaqués par les acides non oxydants: leur résistance est donc plus limitée. Avec l’utilisation de produits chimiques suffisamment agressifs tels que les acides oxydants, les métaux précieux eux-mêmes peuvent être dissous. On dissout ainsi l’or et certains métaux de platine dans l’eau régale. L’argent réagit en règle générale avec l’acide nitrique. Les métaux s’oxydent alors à leur surface. Les acides sont ensuite visibles en couche fine sur le métal. Une solution de cyanure et un environnement pauvre en oxygène peuvent également générer une réaction. C’est pourquoi cette méthode est souvent utilisée en environnement montagneux pour séparer l’or et l’argent présents dans la roche.

Conservation de valeurs et méthode d’extraction

Les qualités des métaux précieux pour la conservation de valeurs sont dues, d’une part, à leur résistance, et d’autre part aux événements naturels très réduits. En général, ces deux facteurs ont pour conséquence des méthodes d’extraction très spécifiques. Ainsi, de nombreux métaux précieux figurent parmi les dérivés utilisés pour le raffinage électrolytique– ou raffinement et transformation — d’autres matières brutes dans la boue anodique. Outre l’utilisation de méthodes laborieuses et coûteuses pour les extraire, les métaux précieux peuvent également être obtenus via le recyclage de produits chimiques photographiques, de catalyseurs, de bains électrolytiques ou d’appareils électroniques.

Utilisations industrielles

Les métaux précieux sont principalement utilisés dans l’industrie automobile, pour la production de catalyseurs. L’industrie électronique utilise également ces métaux. Les ordinateurs, les smartphones et autres appareils électriques emploient par exemple de l’or. De plus, les industries du verre, de l’agriculture ou de la pharmacie utilisent des métaux précieux. Dans la technologie médicale, le platine joue un rôle important dans la fabrication de stimulateurs cardiaques ou pour le traitement des anévrismes, afin de traiter la dilatation des artères ou des vaisseaux sanguins.

Résumé :

  • Les métaux précieux sont difficiles à faire réagir chimiquement, ce qui les rend particulièrement stables.
  • Les métaux précieux les plus connus sont l’or et l’argent. On inclut également les métaux de platine et parfois aussi les métaux semi-précieux tels que le cuivre ou le bismuth.
  • On classe dans une catégorie distincte les métaux non précieux tels que le fer, l’aluminium ou le plomb, lesquels peuvent être attaqués par les acides non toxiques.
  • En raison de leur rareté et de leur résistance, les métaux précieux sont utilisés pour la conservation de valeurs.
  • Dans l’industrie, on utilise principalement les métaux précieux pour produire des catalyseurs.
WeltkarteEdelmetalle sicher lagern