Or physique

L’or fait partie des métaux précieux. En chimie, on le qualifie souvent de « métal monétaire ». En moyenne, on trouve quatre gramme d’or pour 1000 tonnes de croûte terrestre continentale. Le plus souvent, ce métal précieux jaune provient des terres. On peut cependant l’extraire de l’eau de mer en petites quantités. Selon les estimations, l’ensemble des mers du globe contiendraient 70 millions de tonnes d’or sous forme dissoute.

Débit et rapport stock-to-flow

Jusqu’à présent, l’Homme a extrait environ 190 040 tonnes d’or. Deux tiers de cet or ont été récupérés durant les 70 dernières années. En raison de l’indestructibilité de ce métal précieux, la totalité des quantités extraites est ensuite disponible, quelle qu’en soit la forme. La conséquence de cela est un rapport stock-to-flow très élevé. Contrairement aux autres matières brutes telles que les céréales ou le pétrole, il existe, dans le cas de l’or, un écart significatif entre la production annuelle et la quantité effectivement disponible. Ainsi, 2600 tonnes sont actuellement extraites chaque année. Le rapport stock-to-flow est donc, dans ce cas, d’environ 70 (stock/flow, soit 190 040/2600 = 73). Cela signifie concrètement qu’il faut 70 ans environ pour que la production d’or atteigne le double de l’inventaire actuel.

L’or physique vs. les valeurs en or

Les investisseurs veulent souvent investir une partie de leurs avoirs en or, car celui-ci fait office de placement sûr et qu’il est également possible de profiter du prix toujours croissant de l’or. Outre celui-ci, d’autres métaux sont achetés, tels que l’argent. Pour le stockage de ces valeurs, on trouve sur le marché, mis à part l’or physique, diverses valeurs mobilières ayant l’or pour base. Parmi elles figurent les ETF d’or ou les certificats d’or. Dans le cas de ces derniers, le propriétaire de la valeur n’est cependant pas immédiatement propriétaire de l’or physique : il participe seulement d’une manière ou d’une autre au développement du cours de l’or.

Lingots et monnaies

Généralement, l’or physique est soit moulé en lingots de tailles diverses ou en monnaies de différentes valeurs. Dans le cas des lingots, on trouve à la fois des monnaies-lingots et des tablettes. Les monnaies d’or existent dans de nombreuses versions. Les plus connues sont : le Napoléon d’or, la Rand Kruger, la Maple Leaf, la Wiener Philharmoniker, la Britannia, la China Panda, la Nugget Kangourou ou l’American Eagle. Les monnaies individuelles se distinguent par leurs propriétés. En fonction des préférences, il existera une monnaie plus adaptée à chaque investisseur.

Contrôle d’authenticité

Pour vérifier l’authenticité de l’or physique, des spectromètres sont aujourd’hui utilisés de manière standard. Ceux-ci permettent de mener une analyse par fluorescence pour contrôler la pureté du métal jaune. Ainsi, le titre exact peut être établi grâce à ce procédé, ce qui n’est pas le cas avec la méthode courante à l’acide. La composition d’un échantillon peut ainsi être définie de manière précise. Mais cette méthode ne permet qu’une détermination superficielle de la composition. Une analyse d’or complète et non destructive permet quant à elle d’établir une mesure de la vitesse ultra-sonore. Le tungstène est un métal lourd souvent utilisé pour la falsification des lingots d’or. Après mesure de l’épaisseur d’un lingot ou d’une monnaie, la vitesse ultra-sonore est mesurée, laquelle diffère d’environ 2000 m entre le tungstène et l’or. Un lingot moulé dans du tungstène se trahit donc en renvoyant les ondes acoustiques de manière différente à sa surface.

Haute liquidité

L’un des grands avantages de l’or est son indestructibilité. De plus, ce métal précieux dispose d’une densité valeur élevée. Cela permet de stocker une valeur importante dans un petit volume. D’autre part, l’or dispose d’une acceptation globale en tant que valeur d’achat. Cela en fait un produit particulièrement liquide. Les marges commerciales sur le marché mondial sont particulièrement réduites. Cela signifie que les prix d’achat et de vente sont très proches l’un de l’autre, l’écart ne se creusant que très peu dans le cas des quantités importantes.

Une valeur refuge privilégiée

En raison de son indestructibilité, de sa rareté et de sa haute densité valeur, l’or figure parmi les valeurs refuges privilégiées. C’est pourquoi un soin tout particulier doit être accordé au choix du bon stockage. Il existe en principe deux possibilités de conservation : l’or physique peut être stocké chez soi. Naturellement, cela génère un risque de voir son or facilement dérobé par des cambrioleurs. Pour éviter ce risque, le stockage en banque ou auprès d’un prestataire indépendant des banques proposant des espaces de stockage et coffres. Swiss Gold Safe SA propose cette seconde option. Les lingots, monnaies et même granulés peuvent être conservés par nos soins.

Résumé :

  • L’or est le métal précieux le plus connu et se trouve principalement dans la terre, mais aussi dans l’eau.
  • Aucun autre métal ne dispose d’un meilleur rapport stock-to-flow.
  • Si l’on possède de l’or physique, on en est effectivement propriétaire, contrairement au cas des valeurs mobilières en or.
  • L’or est le plus souvent conditionné en lingots ou en monnaies.
  • Il existe plusieurs méthodes éprouvées pour contrôler l’authenticité de l’or.
  • Son indestructibilité, son haut rapport stock-to-flow et sa haute densité valeur font de l’or l’une des valeurs refuges les plus appréciées.
WeltkarteEdelmetalle sicher lagern